Auto-hébergement de logiciels: Un benchmark!

Salut à tou.te.s !

A l’occasion de la très instructive session Démos et actus d’hier 26/01, Mayel nous a fait découvrir un logiciel que je ne connaissais pas : https://coopcloud.tech/

Je n’ai pas regardé en détail, mais j’ai l’impression qu’il peut constituer une alternative intéressante à Yunohost ou à Cloudron … Ils ont d’ailleurs eux-mêmes fait un comparatif avec d’autres solutions disponibles … Peut-être à mettre dans les mains des Chatons ? Peut-être adapté pour SemApps ?

Je serais curieux d’avoir vos impressions et avis @mrflos @simon.louvet.zen @Alice @pierre @srosset @lecoqlibre & co !

1 « J'aime »

Intéressant !

Je note qu’il s’appuie sur d’autres logiciels solides:

The core technologies of Co-op Cloud are libre software and enjoy wide adoption across software developer communities.

Le fait que ça passe par des containers Docker me semble être une bonne pratique. J’ai de la peine à comprendre pourquoi YunoHost met en place tout un autre système de packaging.

Concernant Docker Swarm, je note ce site et ce post intéressant:

@simon.louvet.zen J’ai l’impression que coopcloud.tech pourrait être une bonne alternative à Kubernetes pour déployer des instances Archipelago.

Portainer est un outil qui permet de facilement visualiser l’état de containers Docker lancés via Docker Swarm:

https://dockerswarm.rocks/portainer/

Je l’avais déjà utilisé dans le passé, mais pas en lien avec Docker Swarm. Il est très bien fait :slight_smile:

Je crois que je vais essayer de configurer ça sur le serveur pour Colibris.

1 « J'aime »

Pour ma part, je préfère l’approche YunoHost, leur système de packaging est en fait en ensemble de script bash, avec des helpers yunohost pour gérer les chemins, les ports, …
Et ce n’est pas exactement un système de paquet, puisque ca gère aussi les backups/restore de contenu.

Là docker virtualise (invisibilise? :wink: ) les services et le fonctionnement système, yunohost permet de comprendre mieux l’arrière boutique.

Aussi la promesse de docker d’amener un environnement unique qu’importe la plateforme, me parait pas concret (je ne trouverais pas les images docker pour archi arm pour tous mes besoins comblés sur yunohost).

Enfin il y a aussi la finalité : docker et ses outils type docker swarm , kubernetes, etc,… permettent de passer a l’échelle / scaler, mais est ce vraiment nécessaire quand on souhaiter aider des projets associatif avec peu de moyens. N’y a t’il pas une fuite en avant ou l’on compte sur l’augmentation de la puissance des ordinateurs ou cluster d’ordinateurs pour combler un déficit d’optimisation de petits services essentiels?
Quel est le sens de scaler et chercher une croissance infinie dans un monde aux ressources limitées?
Avons nous envie de continuer à fabriquer des outils d’une telle complexité que seuls les ingénieurs informaticiens peuvent les mettre en place?

Je grossis un peu le trait, il y a bien sur un intérêt a avoir des solutions pour des besoins informatique plus important, mais bon j’aime bien insister sur la nécessité d’aussi penser la décroissance des outils web.

Sinon coopcloud a l’air bien mais ne semble pas encore assez avancé pour être utilisé en production avec les services nécessaires pour le quotidien d’une structure.

4 « J'aime »

comme répondu par messagerie privée. Swarm et tres prometteur mais j’ai rencontré de grosses difficulté avec des outils comme traeffick. Le probleme n’est pas la difficulté elle-même mais une communauté très petite et un support non prioritaire pour les container génériques (cache, bdd, load balancer…) ce qui induit des heures de travaux/recherche parfois infructueux. Cela m’a gâché les 10 ans de l’AV pendant lesquelles j’ai passé une vingtaine d’heures à essayer de déployer le bus sur swarm pour railcoop.

1 « J'aime »